La manifestation contre les violences policières a donné lieu à un face-à-face tendu entres des manifestants et les forces de l’ordre à Nantes. Au moins 42 personnes ont été interpellées.

Christophe Castaner a salué ce samedi soir le travail des forces de l’ordre après des manifestations marquées par des débordements, notamment à Nantes.

« Après les tensions que nous avons pu constater à Nantes et Toulouse, les débordements ont été contenus et les individus violents interpellés », s’est félicité sur Twitter le ministre de l’Intérieur, qui a salué « l’engagement de l’ensemble des forces de sécurité et de secours mobilisées aujourd’hui sur le terrain ».

« La liberté de s’exprimer sans entraves et l’ordre républicain ne sont ni négociables, ni contradictoires », a  ajouté le ministre.

42 personnes interpellées

Moins d’une semaine après la découverte du corps de Steve Maia Caniço, le rassemblement contre les violences policières à Nantes samedi après-midi a été le théâtre de débordements. 42 personnes ont été interpellées, selon les chiffres de la préfecture communiqués à BFMTV à 19 heures.

Près de 1700 personnes ont défilé dans les rues samedi après-midi selon un calcul de la police transmis à l’Agence France-Presse (AFP), avec des moments de tensions et la mise en place d’une barricade près de la cathédrale. Quelques magasins ont vu leurs vitrines brisées, dont un restaurant McDonald.