Les nouveaux bilans concernant les dernières évolutions de la pandémie montrent que de Covid-19 a fait plus de 114.000 morts dans le monde et aussi une reprise partielle du travail en Espagne.

L’Espagne, pays le plus endeuillé d’Europe après l’Italie, autorise à partir de d’hier une reprise partielle du travail, après deux semaines d' »hibernation » où toutes les activités économiques non essentielles étaient à l’arrêt.

Le confinement général imposé depuis le 14 mars reste toutefois en vigueur.

Plus de 114.000 morts dans le monde

La pandémie liée au nouveau coronavirus a fait au moins 114.539 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un comptage AFP à partir de sources officielles lundi à 11H00 GMT.

Plus de 1.853.300 cas d’infection ont été diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l’épidémie.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 22.109 décès pour 557.590 cas confirmés.

L’Italie compte 19.899 morts, l’Espagne 17.489, la France 14.393 et le Royaume-Uni 10.612.

Baisse de la production de pétrole

L’Opep et ses partenaires sont convenus de la « plus grande baisse de production de l’histoire », malgré les tensions entre Moscou et Ryad.

Les bourses asiatiques ont néanmoins clôturé en repli hier, tandis que les cours du pétrole retombaient, après une éphémère grimpée.

Laissez-passer électronique à Moscou

La ville de Moscou a lancé lundi un système de laissez-passer électronique renforçant le contrôle du confinement dans la capitale russe.

Il concerne les déplacements en voiture ou en transports en commun pour aller, par exemple, au travail, chez le médecin ou à sa maison de campagne. Les Moscovites pourront encore se déplacer librement à pied pour aller au supermarché ou promener leur chien.

Allocution d’Emmanuel Macron

Les Français attendent dans la soirée des annonces du président Emmanuel Macron, qui devrait prolonger de plusieurs semaines le confinement en vigueur depuis le 17 mars, alors que l’inquiétude monte sur les conséquences sociales de l’épidémie.

Chaos en Equateur

Avec des centaines de cadavres dans les logements faute de place à la morgue et des services hospitaliers et funéraires débordés, le coronavirus frappe de plein fouet Guayaquil, capitale économique de l’Equateur, devenue le symbole du chaos provoqué par la pandémie dans un pays pauvre.

Violences domestiques

Le pape François a mis en garde lundi contre le risque accru de violences domestiques encouru par les femmes, enfermées à la maison en raison des mesures de confinement.

Etats-Unis: réouverture graduelle possible en mai

L’expert en chef du gouvernement américain, le docteur Anthony Fauci, a estimé qu’une réouverture graduelle et localisée des activités économiques aux Etats-Unis pourrait intervenir en mai, tout en restant très prudent.

Des entreprises sud-coréennes vont adresser mardi aux Etats-Unis de premières cargaisons de tests, en réponse à une requête du président Donald Trump.

Démission refusée en Turquie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a refusé dimanche la démission du ministre de l’Intérieur, présentée suite à l’annonce abrupte par ce dernier d’un confinement pour le weekend dans les 30 plus grandes villes du pays. Cette annonce avait déclenché une ruée de milliers de Turcs paniqués dans les commerces pour y faire des provisions, au mépris des règles de distanciation sociale.