C’est la troisième exoplanète la plus proche du système solaire à avoir été découverte

L’observatoire de Haute-Provence et son télescope géant ont récemment fait la découverte d’une nouvelle exoplanète (pour les moins astronomes d’entre vous : une planète en dehors de notre système solaire). Une planète pas si éloigné que ça (tout est relatif) de la nôtre puisqu’elle constitue la troisième exoplanète la plus proche de notre système solaire découverte à ce jour.

Gl 411b (c’est son petit nom) n’est en effet « qu’à huit années-lumière » de la Terre, en orbite autour d’une naine rouge dans la constellation de la Grande ourse. Sa masse est estimée à environ trois fois celle de la Terre et elle boucle son orbite en environ 13 jours.

Une planète « proche » mais pas habitable

Mais n’espérez pas que vos descendants y vivent un jour, même dans un futur (très) lointain. La planète est située à une distance relativement courte de son soleil, si bien que malgré une étoile plus froide que la nôtre, Gl 411b reçoit 3,5 fois plus d’énergie que la terre. Beaucoup trop donc pour qu’on puisse y séjourner sans cramer ou mourir sous les radiations. En des termes plus scientifiques, elle n’est pas située dans ce qu’on nomme « la zone d’habitabilité », une distance entre les planètes et leurs soleils qui permettraient « en théorie » la vie telle que nous la connaissons.

Pour autant, la planète, de par sa proximité géographique, devrait faire l’objet de nombreuses observations télescopiques, qu’elles soient spatiales ou au sol dans la prochaine décennie.