Le député MoDem du Loiret Richard Ramos veut taxer les industriels qui ajoutent des nitrites dans la charcuterie. Il doit écrire un amendement en ce sens dans le projet de loi de finances de la sécurité sociale. « L’Organisation mondiale de la Santé a dit que cela augmente le risque de cancer colorectal, souligne-t-il. Loïc Prud’homme [député La France insoumise], Barbara Bessot Ballot [députée La République en marche] sont d’accord pour le signer. » Il mise surtout sur l’appui d’anciens ministres de l’Agriculture. « J’espère vraiment que Stéphane Travert [LREM] et Guillaume Garot [PS] le feront aussi, je vais les appeler. »

Un système inspiré de la taxe soda

Qu’est-ce que les nitrites? Ces additifs permettent d’obtenir la couleur rose du jambon et autres charcuteries, mais aussi d’en assurer la conservation. Mais ils sont soupçonnés d’être cancérogènes. La proposition du député centriste s’inspire de la taxe soda, indexée sur le taux de sucre.

« Les industriels doivent changer

« 

Elle serait de quelques dizaines de centimes au kilo, payés par le fabricant, expliquait Richard Ramos au micro d’Europe 1 vendredi. « Ce n’est pas quelque chose de punitif, assurait-il. Elle permettrait de créer un outil pour dire aux industriels : ‘on vous donne deux ou trois ans pour évoluer dans vos pratiques. Et si vous ne le faites pas, alors on aura créé l’outil pour vous taxer fortement’. Les industriels doivent changer. Certains l’ont fait, d’autres pas. Nous, on est là pour accélérer le fait que l’on mange bien en France ».